Construction navale - Présentation

Vous êtes douanier, mais en quoi votre administration est-elle concernée par la construction navale ?

On l'ignore souvent mais depuis 1793, la Douane gère les carrières des navires. Elle fournit, comme le montrent ces dossiers, des documents très variés : certificats de jauge, actes de francisation, ou encore actes de démolition de bateaux pour ne citer que les principaux. Avant la Révolution, les amirautés et les notaires étaient également concernés par ces procédures. C'est dans les études des notaires qu'étaient signés les contrats de construction et les devis ou "prix faits". Les principaux chantiers varois se trouvaient à La Seyne, à Saint-Tropez et à Toulon. Pour le seul XIXe siècle, par exemple, les Varois construisent près de 1000 voiliers de plus de 10 tonneaux, autrement dit tous les bâtiments de commerce. Quant aux bateaux de pêche, ils ont été construits à plusieurs milliers d'exemplaires sans que nous en ayons toujours la trace dans notre documentation. La Seyne était l'un des principaux chantiers en Provence avant la Révolution. Au XIXe siècle, alors que Saint-Tropez demeure un producteur renommé pour la construction traditionnelle, les chantiers seynois parviennent à adapter leur activité afin de construire des navires à vapeur et à coque métallique. Leur histoire cesse dans les années 1980, à la suite de la concurrence étrangère.

Accès au document